Fuel du générateur
État du filtre à air

le Lun 20 Fév - 21:38
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.

Rencontre de nuit • Alexei





Z
élie tenait sa lampe de poche entre ses dents serrées, le regard vrillé sur la feuille de papier déployée sur ses genoux. Elle se servait d'un gros livre en guise de support, un vieux crayon mal taillé lui servait d'outil. Assise en tailleur dans son lit, elle était silencieuse comme un chat. Tout le monde dormait depuis presque une heure maintenant, mais elle ne voulait pas éteindre. Elle avait des choses à faire, quelqu'un à trouver. Mais d'abord, elle devait terminer ce dessin. La jeune femme n'avait jamais eu aucun talent dans cette discipline. C'était simple, elle écrivait très mal, rares étaient les personnes capables de la déchiffrer. Alors en ce qui concernait le dessin... L'ébauche qu'elle venait de faire était tremblotante, inégale, par endroit griffonnée. Le crayon à papier n'aidait pas, il transformait chaque ligne en un trait disgracieux. Mais le résultat était plus ou moins là, se disait-elle.

La jeune femme eut un haussement d'épaule puis, dans un soupir discret, plia le papier et le rangea derrière sa ceinture, sous son t-shirt. Inutile de s'encombrer d'un sac. Zélie débarrassa sa bouche de sa lampe de poche et la posa à plat sur la table de chevet à son côté, dirigeant le faisceau vers elle pour ne déranger personne. La brune se saisit du jean noir négligemment posé au pied du lit et l'enfila en vitesse. Elle serra la ceinture d'un cran supplémentaire ; les entrainements d'outsider avaient transformé son corps depuis son arrivée. Elle n'avait cependant pas de miroir pour le constater. La jeune femme attrapa la paire de chaussette pliée dans ses chaussures et les enfila, puis glissa ses pieds dans ses Docs Martens, elle ne les avait pas abandonnées depuis son arrivée ici.

Elle fut sur ses pieds en quelques secondes, éteignit la lampe, puis évolua, dans le noir total, jusqu'à la porte. Tout était terriblement silencieux. Zélie parcourut les couloirs, muette comme une tombe. Elle passa devant les douches, toutes inoccupées à cette heure ci. La jeune femme pouvait entendre les gouttes d'eau provenant des canalisations s'écraser contre le carrelage en un clapotis presque sinistre. Si elle était bien sûre d'une chose dans ce bunker, c'était de sa sécurité. Les pauvres âmes rassemblées ici craignaient trop pour leur sureté pour vouloir menacer d'autres personnes. C'est le pas tranquille que la brune évoluait dans les couloirs, bravant le couvre feu sans frissonner. Elle ne savait exactement où aller, elle savait seulement qui elle devait trouver.

Alexei Vasilev.

Elle ne savait que très peu de choses sur lui. C'était un garde, un type arrivé tardivement au Bunker. Elle n'avait pas manqué de noter la présence de ce nouveau visage mais n'avait pas du tout cherché à faire connaissance. On ne change pas les bonnes habitudes. Elle l'avait observé de loin une ou deux fois puis s'était désintéressée de lui, comme avec tout le monde. Mais elle avait apprit, récemment, qu'une personne au Bunker menait une activité très spéciale. Alexei était tatoueur. Quelle chance avait-elle d'en rencontrer un parmi les habitants du Bunker ? Elle devait le trouver, elle voulait ce tatouage.
C'était une lubie fantaisiste, un moyen de se faire plaisir dans un monde où l'envie et la joie n'avaient plus de place, pour elle tout du moins. C'était aussi un symbole, un passage à cette nouvelle ère.

Alors elle s'était dit que le meilleur moyen de rencontrer un garde, c'était sur son lieu de travail. Or, le Bunker était grand, cela faisait déjà quelques nuits qu'elle parcourait les couloirs sans réussir à mettre la main sur le jeune homme. C'était un peu effrayant, vu d'un œil extérieur. Mais quand Zélie avait quelque chose en tête, elle n'abandonnait pas.

Zélie grimpa quatre à quatre les marches jusqu'au niveau deux, après avoir passé au crible le niveau quatre en sortant des compartiments. Un soupir franchit ses lèvres, elle se tint durant plusieurs secondes à l'intersection desservant les diverses salles de l'étage. Un haussement d'épaule plus tard, elle se déplaça souplement jusqu'au réfectoire et en poussa la porte, sans grand espoir de le trouver en ces lieux.

Il était là. Au beau milieu de sa ronde. Zélie eut un sourire triomphant. Elle referma la porte derrière elle, ne cherchant pas à cacher son entrée.

Salut.

Le jeune femme se retourna vers lui et marcha dans sa direction.

Je te cherchais. Aussi étrange que cela puisse paraître.

Zélie eut un petit sourire en coin.

Tu fais vraiment tes rondes ou tu te planques dans un coin en attendant la fin de la nuit ? ... Je suis Zélie.

Crédit: Neko-chan in Never Utopia
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
le Mar 21 Fév - 11:35
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Rencontre de Nuit


▬ PV Zélie Cartlstrein


Les journées étaient longues. Les nuits étaient longues. Et toi, tu te faisais terriblement chier.
Tu avais perdu la notion du temps assez vite. A peine quelques jours à vrai dire, et tu ne savais déjà plus si nous étions lundi ou jeudi, ou combien de temps s'était écoulé depuis ton arrivée ici. Quelques semaines tu en étais certain, mais de là à donner un chiffre exact ... Enfin, tu n'avais jamais été bon en math de toute façon. Pas que t'aimais pas ça, mais disons que toi t'aimais ce qui était concret. Compter des bonbons t'aimais bien, c'était comme ça que tu pouvais vérifier qu'on te payait bien correctement quand tu rendais un service. Les divisions aussi tu savais bien faire : fallait bien lorsque tu coupais toi même ta drogue. Tu voulais pas te flinguer non plus. Mais alors les équations, les fonctions et tout le reste .. Là, t'avais décroché. Une raison parmi tant d'autre qui t'avais poussé à fuir le lycée. Vivre en dehors était bien plus excitant.
Enfin .. T'en étais pas arrivé à regretter la surface non plus. Juste ton passé. Maintenant, c'était bien trop dangereux là haut. T'aimais bien te battre, mais seulement quand tu pouvais gagner, ou que tu savais que tu gagnerais, sinon t'étais une véritable lopette, et tu te barrais simplement après un petit tour subtile. Parce que ouai, t'aimais bien attirer l'attention, faire dans le spectaculaire. Alors évidemment, tu n'étais pas de ceux qui détallaient comme des lapins de garenne. Plutôt de ceux qui s'amusaient un peu, essayaient d'énerver l'adversaire, de le perdre par quelques paroles ou gestes étranges avant de disparaître, en gardant toujours une certaine avance. Et ouai, malin le russe. Enfin pseudo russe, t'étais ricain', mais tout le monde pensais que tu venais de l'autre continent.

Ici dans le Bunker, c'était pas la même. On t'avais fortement déconseillé de foutre la merde, sinon quoi tu retournerais fissa t'exposer au gaz toxique, et tu t'en passerais bien. Alors t'essayais de te tenir à carreau.
Pour la drogue, l'alcool, le sexe, c'était pareil. Déconseillé, interdit. Et puis il était déjà quasiment impossible de se trouver un paquet de tabac, alors tomber sur l'une de tes pilules adorées ... Tu pouvais courir.
Ca n'avait pas que des avantages d'être en sécurité. Et le manque commençait vraiment à se faire ressentir. Enfin .. T'avais trouvé une petite astuce pas trop contraignante pour te soustraire un tant soit peu à tous ces emmerdements : Faire le taff de garde de nuit. Et c'était top. T'avais pas à te soucier du couvre feu. T'avais accès à certaines salles n'importe quand. Tu pouvais te poser dans un canap' et dormir, personne ne te dirais rien. Et si tu croisais un petit idiot sorti en pleine nuit, tu pouvais tout à fait lui foutre une dérouillée. Que demandais le peuple. Et puis si tu voulais fumer, personne ne pouvait te surprendre, alors.. Nan vraiment, c'était vraiment une idée de génie de demander à travailler là, et toi tu te sentais comme le roi du pétrole. L'unique inconvénient c'était les nuits où il se passait rien. Genre ... Comme ce soir. Et là tu t'ennuyais ferme. T'avais déjà été en salle commune dans l'espoir de croiser un gamin avec qui te prendre la tête mais y'avait personne. Ton paquet de clopes était presque vide alors tu cherchais à l'économiser, et tes collègues n'étaient pas de garde cette nuit là. Alors .... Tu tournais en rond, pire qu'un poisson rouge.
Et il était même pas minuit. Putain.


- Salut.


Tu te retourna vers la source du bruit. Pris dans tes pensées - sombres et vides pensées qui n'étaient finalement qu'une longue série de plaintes inutiles - tu ne l'avais même pas entendu rentrer dans les réfectoires et t'approcher.
Et puis ... " Salut " ? Depuis quand ils étaient devenus assez cons pour t'accoster d'eux même en pleine nuit ? Elle voulait que son escapade remonte jusqu'aux Hauts Gradés ou quoi ?
T'étais un peu prit au dépourvu en fait. Tu dirigeas alors ta lampe de poche vers l'intruse, la détaillant tout en cherchant une explication.
Un joli brin de fille en vérité, typée asiatique. Mince et élancée, les cheveux sombres coupés courts et la peau pâle. Son visage t'étais complètement inconnu, pas super étonnant vu le nombre de gens qu'il y avait dans ce base souterraine, mais ça te surprenait malgré tout. T'étais dessinateur après tout, spectateur dans l'âme, et tu avais une bonne mémoire des visages, étonnant que tu ne l'ais pas remarquée plus tôt.
Enfin .. Qu'importait. Tu les préférais toujours plus explosives de toute façon. Les cheveux colorés et tapes à l'oeil.

- Je te cherchais. Aussi étrange que cela puisse paraître.

Tu haussas un sourcil cette fois ci. Elle faisait dans l’inattendu elle. Ca, ça te plaisait davantage, mais tu avais besoin d'en savoir davantage, parce que là, t'étais dans le flou total. Comment ça se faisait qu'elle ai envie de te voir, alors même que t'avais pas la moindre idée de qui elle était ?

- Tu fais vraiment tes rondes ou tu te planques dans un coin en attendant la fin de la nuit ? ... Je suis Zélie.

Pour un coup que tu faisais - presque - ton taff ... On te faisait une remarque. Quelle injustice. Enfin maintenant, tu pouvais mettre un nom sur ce visage. Un nom qui ne te rappelait toujours rien, enfin.
Tu finis par esquisser un sourire à ton tour, qui semble étrange dans le noir avec tes tatouages. Tu décalas le faisceau pour ne pas l'éblouir davantage, et finis par prendre la parole. Ta soirée allait peut-être être plus excitante que prévue finalement.

- Je suis Alexeï ... Mais dis moi, que me vaux l'attention d'une si charmante demoiselle deux heures après le couvre feu ?

T'étais vraiment curieux. C'était bien la première fois qu'on te cherchais - tu connaissais déjà quasiment personne, alors qu'une inconnue ai entendu parlé de toi .. surprenant - alors tu voulais vraiment savoir pourquoi.




© El'Riot

RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
le Mer 22 Fév - 20:59
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.

Rencontre de nuit • Alexei





Z
élie mit sa main devant son visage, occultant le faisceau qui éclairait violemment ses yeux. Après tout ce temps passé en obscurité semi complète, sa rétine resta marquée de quelques tâches lumineuses. Elle fronça les yeux juste avant qu'il ne détourne sa lampe torche. La jeune femme abaissa sa paume presque aussitôt.

Je suis Alexeï ... Mais dis moi, que me vaux l'attention d'une si charmante demoiselle deux heures après le couvre feu ?

Zélie s'avança jusqu'à sa hauteur, les yeux toujours plissés pour parvenir à discerner son visage.

Au diable le couvre feu. Tu ne dénoncerais pas une charmante demoiselle, n'est-ce pas ? ironisa-t-elle

La jeune femme prit appui sur l'une des tables derrière elle et s'assit sur la surface en toute légèreté.

Je suis désolée, c'est un peu abrupt comme rencontre.

Zélie soupira en silence, prenant le temps de rassembler ses idées. Elle n'avait plus l'habitude de discuter avec des inconnus, depuis son arrivée au Bunker le silence était son plus grand compagnon. Elle avait toujours été indépendante, particulièrement après le départ de sa mère lors des prémices de son adolescence. Mais elle n'avait jamais eu ce problème pour communiquer auparavant, peut-être qu'elle ne s'y prenait pas de la bonne façon. En réalité, elle ne voyait aucune utilité à nouer des relations dans ce début de vie balbutiante et chancelante.

Si je ne m'abuse, tu étais tatoueur, dans ta vie... d'avant ? J'ai toujours voulu passer sous les aiguilles, mais j'ai jamais eu la thune pour. J'ai entendu deux trois phrases sur toi au détour d'un couloir, j'espère que je me suis pas trompée de personne. Je doute cependant qu'il y ait deux Alexei, et vu ton visage tu m'as l'air de correspondre au profil.

Ce n'était pas trop le genre de type qu'elle avait pu côtoyer auparavant. Les gars comme lui n'avaient pas vraiment leur place dans la communauté dans laquelle elle avait grandit, pas plus que dans la boîte de strip-tease où elle travaillait avant la catastrophe. Ce n'étaient pas ses tatouages qui le rendait différent, c'était plutôt ce qu'il dégageait. Elle avait croisé tellement de spécimens masculins, du profond abruti au gros dégueulasse, lui au moins était différent. L'on croisait toute sorte d'oiseaux à New York, mais un homme tatoué au visage c'était plutôt singulier. Il dégageait une aura étrange qui, sans la mettre mal à l'aise, l'intriguait assez pour que son regard se fixe régulièrement sur son visage. Il était difficile pour elle de détailler ses traits, l'obscurité créait de larges ombres sur sa peau déjà marquée d'encre. Zélie l'avait certes aperçu au détour du Bunker mais elle ne parvenait pas à se rappeler de son faciès avec exactitude. Elle était incapable de dire s'il était agréable à regarder, ses traits semblaient malgré tout harmonieux à la lueur de sa lampe torche. C'était étrange de se retrouver en pleine nuit, seule avec un inconnu.

Je voulais savoir si tu avais moyen de me tatouer en fait. Je trouve ça encore mieux de faire ça maintenant, ça a plus de sens si on veut...

La jeune femme souleva rapidement son t-shirt et attrapa la feuille de papier malmenée contre son ventre. Sans prendre le temps de lui montrer sa peau plus que de raison, la brune déplia la page arrachée à un carnet de sa possession. Elle jeta un coup d’œil à son esquisse grossière, sa bouche se plissant en un rictus désaprobateur.

J'ai dessiné un truc, je sais pas si tu vas piger quelque chose, c'est pas vraiment mon point fort mais bon. Au cas ou, c'est un électrocardiogramme.

La main sensiblement tendue vers lui, elle l'invita à cueillir le dessin entre ses doigts.

Crédit: Neko-chan in Never Utopia
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
le Jeu 23 Fév - 10:33
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
Rencontre de Nuit


▬ PV Zélie Cartlstrein



Tu avais choisi de la laisser parler sans la couper. D'ordinaire, tu étais plutôt celui qui posait les questions, et ce uniquement si les réponses t'intéressaient d'ailleurs, sinon quoi tu essayais plutôt de couper court aux discussions. Ecouter des inconnus s'entretenir sur leur vie, passée ou actuelle, ne t'avais jamais vraiment intéressé. T'étais un commerçant, gars sociable et souriant quand il le fallait, mais t'étais pas psy non plus, et il n'était pas rare que l'on t'agace assez vite. Ce soir par chance, ce n'était pas le cas. Peut-être parce que t'étais curieux d'en apprendre plus sur elle, comprendre comment elle en était venue à vouloir te parler, a moins que ça ne soit simplement la solitude qui te pousse à désirer échanger avec les autres. T'en savais rien, mais tu restais attentif, et tu ne la quittais pas du regard tout le temps qu'elle parlait.

Tu eus assez rapidement réponses à tes questions. L'asiatique était là par intérêt. Rien qui te surprenait, et à vrai dire tu te serais davantage méfié si elle était venue les mains dans les poches en affirmant simplement vouloir te connaître. Là, ça aurait été louche. Mais qu'elle s'approche pour te demander un service .. C'était compréhensible, et même plaisant. Voir qu'elle désobéissait au règlement pour te trouver t'indiquait une force de caractère que tu appréciais. Elle l'avais déjà trahi par une esquisse calculée un peu plus tôt, par une démarche assurée. Sa façon de s'asseoir, de se mettre à l'aise comme si elle était maîtresse des lieux, sans songer que tu puisses être celui qui devait avoir plein pouvoirs durant cette nuit t'amusait. Toi qui croyais que ce bunker était rempli de gamins terrifiés et de vieux ennuyeux, tu t'étais peut-être trompé finalement.
Et puis ce service qu'elle te demandait. Un tatouage. Enfin une opportunité de faire ce qui te plaisait.

Tu te mis à sourire. Un sourire presque trop marqué, certainement incompréhensible, mais t'étais content. C'était comme ouvrir un cadeau à Noël, enfin même si t'avais jamais fêté Noël, t'imaginais. Tu te voyais déjà reprendre ton dermographe et passer du temps sur l'une de ces oeuvres, concentré à rendre le dessin souhaité le plus beau possible. Une sublime perspective que Big Daddy avait déjà émise, te faisant saliver, sans pour autant l'avoir jusque là concrétisé. Au point tel que tu pensais cette possibilité impossible, et ton espoir inutile.
Et puis voilà qu'elle t'approchais, une feuille froissée à la main, sur laquelle un unique trait était tracé. Un électrocardiogramme, tu l'avais deviné tout seul. Rien de bien difficile à faire, même si cela demandait de la précision, un trait juste qui se devait de rester droit. Tu avais déjà vu des " professionnels " en rater plus d'un, et devoir t'occuper toi même de les corriger. Alors ouai, c'était largement dans tes cordes.

Tu te saisis du papier, t'aidant du faisceau de ta lampe pour en saisir les nuances. Montrant d'abord une fréquence normale, le trait s'alignait petit à petit, trahissant une faiblesse cardiaque pouvant aller jusque la mort. Un tatouage certainement significatif, comme tu les aimais, et tu étais curieux d'en savoir plus. Tu relevas alors les yeux vers la demoiselle. T'allais pas lui poser de questions tout de suite, pas que t'étais poli ou quoi, mais t'étais pas toujours la moitié d'un con et il suffisait que ce dessin ai un sens fort, relié à des souvenirs sensible et elle pourrait bien se tourner vers un autre moins curieux. Tu préférais ne pas courir le risque, t'avais bien trop envie de t'y remettre.

La survivante devant toi avait l'air décidée. A croire qu'elle voulait que tu lui fasses dans l'heure. T'allais certainement pas dire non, mais il se posait un autre problème de taille. Le matos. Pas que t'étais pas capable de te contenter d'une aiguille stérile pour marquer sa peau, t'avais commencé avec ça, mais si elle s'attendait à une salle spéciale, une bonne lumière, des choix d'encres et de couleurs et un pistolet spécial ... Ca allait être coton, tu n'avais rien acquis de tout ça.

- Ouai, j'peux le faire, aucun problème. Mais ce sera avec les moyen du bords, y'a rien dans c'trou.

Elle avait carton libre, savoir si elle était certaine de vouloir son rythme cardiaque tu ne savais où sur la peau ou non. Après si elle était partante, t'allais pas insister. En temps normal, tu devais t'assurer que ton client était bien certain de vouloir son dessin, qu'il connaissait les risques, tout ça tout ça. Mais là, t'étais trop impatient pour vouloir la faire douter, et puis tu te disais qu'elle avait déjà du y réfléchir un moment, inutile d'insister.





© El'Riot

RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES
Demander un PNJ pour une quête
Merci de fournir un maximum d'informations. Cliquez ici pour en savoir plus
Merci de ne pas enlever le code présent ci-dessous. Décrivez au mieux votre requête.
RESOURCES UTILES
EQUIPEMENT
ARMES ET MUNITIONS
CLIQUEZ SUR UN ELEMENT POUR VOIR SES STATS
COMPETENCES

CLIQUER POUR AFFICHER/CACHER LA RÉPONSE RAPIDE